Simulateur de Travail des Incidents de Vol

  STIV'Air   

L'idée a germée dans la tête d'un pilote du club qui a vu son ami taper le sol après une fermeture non maîtrisée avec cent cinquante mètres d'autorotation et sketchs qui en découlent, le tout sans tirer le secours. Cétait en 2000, polytromatisé grave, il revole depuis. Ouf !

Mais "plus jamais ça" dans son esprit, il faut trouver une méthode efficace et sans risque pour les pilotes en formation avant le thermique.

Sur son initiative et sa reflexion, un outil électromécanique a été mis au point et réalisé en collaboration entre notre club Air Cluny Vol Libre , l'Ecole Nationale Supérieure Des Arts et Métiers de Cluny ENSAM ParisTech, la Société RIP'Air et Bertradt de Talloires et ABC Informatique de Cluny.

Il nous permet de réfléchir et travailler sur les automatismes de pilotage dans les fermetures dissymétriques ( ou synonyme, asymétriques pour d'autres) et sur le tiré réel des parachutes secours. Les stage SIV arrivent, mais la fréquence du geste n'est pas assez importante pour générer un automatisme chez le pilote. Réservé de plus aux sites "sur l'eau" avec toute une infrastructure spécialisée, c'est bien mais il y aun chaînon manquant avant cette option.

L'idée n'est pas à confondre avec les simulateurs vidéo de pilotage que l'on voit actuellement fleurir dans les salons, ici le pilote est embarqué avec son matériel personnel, le but recherché est de reproduire de nombreuses fois l'incident de façon intensive afin d'acquérir le bon automatisme en réaction, le tout sur son matériel habituel.

Nous partons d'un principe de base qu'il est préférable de savoir piloter un incident gérable avant de chercher à l'enrayer radicalement au parachute secours, réserve non anodine qui s'apparente plutôt à la dernière chance. Ce qui n'empêche pas d'y travailler en particulier pour la position des poignées et la gestuelle appropriée.

Privilégier une formation aux automatismes, dans un environnement sans risque pour le stagiaire et en économisant le stress de l'encadrement en SIV réelle, nous semble donc une orientation à creuser.

Cet outil est utilisable en pendulaire et rotation en salle ou en défilement linéaire sur tyrolienne. La simulation de décrochage dissymétrique s'effectue par télécommande à distance avec le choix, par un opérateur tiers, sur l'instant et sur l'un ou l'autre des cotés.

La surprise est totale et évite l'aspect prévisible par le pilote de toutes les autres techniques actuelles de simulation. Les résultats jettent un éclairage particulièrement explicite quant à la position et la conception de la poignée des parachutes secours... Poignée proéminante, dans le champ de vison axial et préhensible à deux mains sont des critères qui semblent se confirmer sérieusement pour optimiser le résultat.

Ce simulateur est en cours d'essais et développement dans notre club et le projet global suivi par la FFVL. Son historique en photo.

C'est peut-être le chaînon manquant entre le statique trop "téléphoné" et le stage SIV, plus orienté sur le bilan d'un acquis et la gestion des sensations que sur la formation de base à un automatisme.

Actualité:

Nous sommes en octobre 2017 et notre pôle pédagogique avec tyrolienne, simulateur STIV'Air, simulateur de pilotage en salle et salle de pliage est en voie de finalisation.

Dès janvier 2018 nous pourrons proposer ce service au clubs qui le souhaitent.

Contactez-nous par anticipation si vous êtes sensibles à cette idée.

                                


                                                                                    Retour accueil